Actualités

Découvrez nos dernières croisières dans les Antilles, les dernières infos sur les bateaux, l'actualité des croisières aux Antilles, les bons plans....etc...

Chef de bord pour la première fois

30 mai 2022 - Ecole de croisière guadeloupe -

Voilà, ça y est vous avez assez d’expérience positives sur un voilier pour vous lancer dans l’aventure sans skipper, sans moniteur. Vous serez chef de bord pour la première fois !

Je me souviens de mon angoisse la première fois. J’avais validé mon A2C1 au Glénans ( formalité pour accéder au stage pour devenir moniteur de croisière ) et je partais avec des ados pour une navigation journée à la sortie de la vilaine …
Il n’y aura plus personne vers qui me retourner en cas de doute, en cas de panique. Je serais seul face à des ados qui m’observeraient, qui me décoderaient pour savoir si la situation est cool ou si c’est grave !
C’est la première leçon : Toujours garder son sang froid. C’est la panique dans la tête mais ça ne doit pas se voir !!

Cette étape est stressante, elle met à l’épreuve la confiance en soi. J’étais pourtant évalué et validé, mais je n’avais pas plus de 60% de confiance en moi. J’avais bien conscience de tous les risques qui pouvaient tomber, et je n’étais pas sur de faire les bons choix aux bons moments…
Seul l’expérience permet d’avoir une relative sérénité. Attention l’humilité en mer, comme dans tous les sports de pleine nature est indispensable.

Je serais curieux de connaitre votre retour d’expérience lors de cette première fois !! Laissez moi un commentaire :-) Merci

Chef de bord pour la première fois

Voici donc mes conseils:

Le minimum requis

  • Bien connaitre toutes les manœuvres de base, maitriser les chronologie ( Hisser, affaler, prendre un ris, larguer un ris, mouiller, prendre une bouée, HLM, régler ses voiles, empannage, Virement de bord )
  • Connaitre les procédures d’urgence ( VHF, Voie d’eau, Feu… )
  • Connaitre les bases de la mécanique , les petites réparations faciles mais récurrentes
  • Avoir des notions de secourisme
  • Connaitre le RIPAM,
  • Avoir le permis côtier et si possible le permis hauturier

Avec ces acquisitions, vous pouvez sérieusement prétende à l’autonomie et vous lancer. Ce qui peut encore vous retenir c’est la confiance en soi.
Certains se lancent sans avoir tout ces pré-requis et s’en sortent « très bien »…. enfin…. tous le monde est revenu vivant sans trop de casse :-)

3 maitres mots

Je diviserai la réussite de votre première expérience ( et des suivantes ) en 3 notions clés :

  • Anticipation
  • Observation
  • Adaptation

L’anticipation commence chez vous, bien assis dans votre canapé. Il s’agira de bien préparer votre sortie. Pour moi c’est 50% de la réussite !
Dans un premier temps vous aller prendre des décisions librement
Avec qui je pars ? y a t il des compétences à bord ? des sportifs ou des mollassons ? Expérimentés ou sujet au mal de mer ?….
avec quel bateau ? 30 ou 50 pieds ? cata ou mono ? je connais le bateau ou pas ?
Dans quelle zone de navigation ? à quelle saison ?

Ne vous mettez pas dans des situations compliquées pour commencer, prenez un maximum de garanties pour que ça se passe bien. Ne soyez pas trop ambitieux, visez la sécurité, le plaisir dans un premier temps…. si ça se passe bien votre confiance va augmenter, si c’est catastrophique…. peut être que vous ne recommencerez jamais seul !
Cette première sortie c’est pour vous et votre confiance, ne la ratez pas !

Une fois ces premières décisions prises, il va falloir bosser !

  • Etudier le bateau, le visiter éventuellement, son équipement navigation et confort …?
  • Etudier la zone de navigation ( google earth, navily, forum, photos des mouillages, distances entre les mouillages, zone d’approvisionnement, zone pour re-faire de l’eau, centres d’intérêts….) les marrées, les dangers sur l’eau….les abris possibles
  • Etudier la météo. Quel vent je vais statistiquement rencontrer ? dans quel sens il est préférable de naviguer ? Risques d’orage ? houle,….
  • En mer, comment prendre la météo tous les jours ( windy, windguru….)
  • Le sac du marin, cirés bottes, ou seulement maillot de bain ?
  • Planifier. Je fais un tableau de planification de mes étapes ( petites pour commencer, 3h de nav max ) Aux Antilles c’est assez simple le vent vient de secteur EST, mais en Bretagne…. ( j’ai des fiches à disposition )
  • En cas de problème comment sont organisés les secours ( si pays étranger )

Voilà vous connaissez le bateau la zone de nav, les phénomènes météo….vous visualisez bien les risques, vous avez déjà réalisé la croisière dans votre tête, donc théoriquement vous avez virtuellement la situation bien en main…. cela contribuera à vous rassurez et à rassurer également votre équipage.

L’anticipation consiste aussi à préparer, vos navigations, d’étape en étape. Avec de petites fiches bien faites :-)… ( à disposition également sur demande )

  • Les fiches de nav journée avec tous les renseignements utiles et indispensables, préparées à l’avance dans le calme sans stress, sans urgence, seront un véritable soulagement quand vous serez en situation. La veille de la navigation, vous les reprendrez, les vérifierez et les adapterez à la météo, à l’équipage…. Ces fiches de nav sont très très importantes
  • Si vous louer le bateau, dites vous que la caisse à outils pourra être ridicule… il est donc toujours bien d’avoir avec soi un « EDC skipper » ( Every Day Carry ) (photo de mon EDC sur instagram/solutionsvoile ) C’est le petit matos de base que je promène à chaque fois, ça ne fait pas tout mais je m’en sers souvent !
  • Sur ma tablette j’ai un petit logiciel de cartographie avec GPS, que je maitrise. Effectivement, entre les modèles Garmin, B&G, Furuno….ce n’est jamais les mêmes logiques, les mêmes termes… il faut un petit temps de compréhension avant de pouvoir afficher un waypoint, mettre le nord dans le sens de la route, et quand le client d’avant n’a pas configuré les instruments en polonais !… Avec mon outil perso. Pas de problème, je peux monter sur le bateau et partir.
  • J’imprime également mes fiches  » inspection  » et « briefing sécu » j’imprime mon livre de bord perso, que je maitrise avec les infos qui m’interesse. J’y ajoute d’autres documents qui pourront me servir.
  • Je prépare des listes, qui ira faire les courses ? qui va gérer les enfants pendant que je fais l’inventaire du bateau ? Qui ira au bureau remplir les papiers et régler la caution ? qui ira faire la clearance ?…..Imprimer le plan du bateau…. Vous êtes peut être le chef de bord, mais vous n’êtes pas Shiva…. il faut déléguer.
  • Et s’il vous reste du temps révisez vos chronologies…les bases… ( j’ai pour cela quelques liens utiles pour vous )

Anticipation toujours….

La semaine avant de partir je recommande de regarder la météo locale tous les jours, pour voir comment bougent les masses d’air….c’est instructif.

  • Je regarde les prévisions à J-5, j’adapte, je prépare mon programme au besoin.
  • Je regarde les prévisions à J-3, j’adapte mon programme au besoin.
  • Je regarde les prévisions à J-1, je décide des 2-3 premiers jours de navigation, dans quel sens je vais naviguer, la première et la deuxième étape. Dès que le reste de l’équipage me posera la question j’aurais une réponse rassurante à leur proposer ( « hum, il a bien préparé la semaine, je suis rassuré » )

Le JOUR J : OBSERVATION

  • Je distribue les rôles à l’équipage, courses, les palmes masques et tuba à récuperer, le bureau…grâce à mes listes bien établies c’est rapide…. chacun sa fiche.
  • Le chef de bord avec un équipier  » le second  » ( celui qui a le plus de compétence ) m’aide à faire l’inventaire et les contrôles techniques ( fiches à dispositions sur demande ) Le but est de connaitre le bateau parfaitement, savoir où est rangé l’armement de sécurité, savoir s’il est complet et bien révisé ( Extincteurs, radeau de survie…etc…vous aurez des surprises )
  • Vous afficherez le plan du bateau à coté de la table à carte, avec les emplacements des extincteurs, du matos de survie, les passes-coques, les emplacements de l’alimentation…etc….
  • Vous afficherez le message d’urgence MAYDAY auprès de la VHF
  • Vous sortirez les gilets de sauvetages qui se trouvent généralement au fond des cabines avant sous les matelas…. exactement là où il ne faut pas !!!
  • ETC…… voir ma liste

Enfin tout est prêt, l’avitaillement, les gosses, … tout est rangé, tout est ok, vous avez tous les papiers du bateau….Le chef de quai vous a dit « bye bye bon séjour à Samedi 9h » ça sent l’heure du départ et la première manœuvre, la sortie de quai !!
Mais avant cela …..

  • je vérifie la météo que j’ai pris à la capitainerie (pendant qu’un équipier rempli les tanks d’eau si besoin)
  • J’allume les instruments de navigation, je zoom bien sur mon bateau et j’observe la sortie de la marina, les balises….etc…. je constate réellement où je vais sur le plan d’eau. Je relis ma fiche de navigation qui est dans le livre de bord ? Je retire la prise de quai !!!
  • J’observe comment est amarré le bateau ( aller/retour ), la hauteur des défenses…
  • J’observe d’où vient le vent, et la difficulté occasionnée.
  • Je réfléchis calmement et sans empressement à la manœuvre…. Quand c’est clair ( théoriquement ) j’appelle tout l’équipage pour le « briefing sécurité » et présentation du bateau des WC, etc… je répond aux questions et quand tout est clair, je présente la manœuvre de sortie. Je distribue les rôles à chacun, j’explique et vérifie que c’est bien compris.
  • Quand il y a des petits enfants, on calme le jeu et on impose le calme tant que que le chef de bord l’a décidé. Il faut imposer un rituel pour les plus petits.

ADAPTATION

En mer il faut être humble et vigilant. Il faut être 100% concentré sur les manœuvres, les nuages, les vagues, le vent, les nuages, le cap, la vitesse, la carte, les équipiers, les enfants, les hublots, le rangement….. bref, beaucoup de chose…. au début vous ne pourrez pas tout faire… il faudra déléguer ( et controler ) ce qui peut l’être, pour vous concentrer sur la marche du bateau.

Il faudra prendre une position où vous pouvez tout voir pour agir ou réagir rapidement.

Le chef de bord , ce n’est pas celui qui fait tout, c’est celui qui coordonne tout.

Faire une activité de pleine nature, c’est : Observer, Anticiper, s’adapter.

Restez vigilant, rigoureux, et prenez du plaisir !!!!

Bon vent.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit us on Google+