Actualités

Découvrez nos dernières croisières dans les Antilles, les dernières infos sur les bateaux, l'actualité des croisières aux Antilles, les bons plans....etc...

La voie d’eau

1 octobre 2019 - Ecole de croisière guadeloupe -

le 3 aout 2019 , lors du tour des Yoles en Martinique, un catamaran  » bali » , avec à son bord plus d’une dizaine de personne, a subi une importante voie d’eau. Le CROSS AG , organisateur des secours a demandé l’assistance auprès des autres plaisanciers afin de porter secours aux naufragés en attendant l’arrivée des secours.

Une voie d’eau par un hublot laissé ouvert ou une trappe de secours serait à l’origine de cet accident.

COMMENT RÉAGIR À UNE VOIE D’EAU ?

Dés que l’eau pénètre, en quantité dans le bateau, les pompes de cale automatiques doivent se mettre en route et donc faire retentir une alarme. A ce moment le skipper doit vite vérifier les fonds de cale ( soulever les plancher dans les coques.
S’il y a bien de l’eau en quantité, le skipper doit donc rechercher sa provenance et mettre en œuvre les solutions pour évacuer l’eau.

  • Pompe de cale manuelle
  • Utiliser des sceaux…
  • fermer la trappe, les hublots
  • si c’est un passe coque, mettre une pinoche
  • si c’est un trou dans la coque, colmater la brèche avec matelas…etc…

Enfin si l’eau rentre plus vite qu’elle n’est évacuée, il faut contacter le CROSS à la VHF ( ou tel : 196 ) et préparer l’abandon du navire.

  • Mettre les gilets
  • Rassembler les papiers importants
  • Préparer le grab bag
  • Préparer la mise à l’eau du radeau.

COMMENT PREVENIR LA VOIE D’EAU ?

Avant que l’incident ne devienne un accident il faut anticiper. Pour cela avant chaque départ le skipper doit s’assurer que tous les hublots et trappes de sécurité soient fermés ( interdire l’ouverture des trappes ).

Lors de la prise en main du bateau :
– vérifier que les pompes de cale automatiques fonctionnent et sonnent.
– vérifier que les pinoches soient à coté des passes coques
– vérifier que les vannes 1/4 de tour fonctionnent
– vérifier que les pompes manuelles fonctionnent
– vérifier que les vannes retour des crash box et cale moteur soient ouvertes et puissent se fermer.
– vérifier que la VHF fonctionne et que tout le monde sait s’en servir
– vérifier la mise en oeuvre du radeau, la présence d’un gilet par personne

Enfin pendant la navigation:
– être attentif à tous les événements, bruits et/ou comportement bizarre du bateau
– Si la musique à bord est à fond… comment entendre les alarmes ?

Avertissement

La prise en main du bateau par le chef de bord, aussi pénible qu’elle puisse être, doit être réalisée consciencieusement. Prévoir 1 à 2h de répérage et contrôles divers.
Avant de prendre la mer, tous les jours, faire la check list d’appareillage ( fermeture des hublots…)
La voile, c’est un loisirs, mais cela n’empêche pas la vigilance et la responsabilité. Etre à l’écoute de son bateau et anticiper sont indispensables.

Une autre aventure qui se termine moins bien…. un Océanis 48 coule sous vos yeux , le 24 janvier 2016 au nord de basse terre. (Avarie de barre)

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit us on Google+