Actualités

Découvrez nos dernières croisières dans les Antilles, les dernières infos sur les bateaux, l'actualité des croisières aux Antilles, les bons plans....etc...

Les 10 principaux danger en croisière

26 août 2020 - Ecole de croisière guadeloupe -

Vous allez bientôt partir en mer, en famille , entre ami…super !
– C’est vous le chef de bord ? vous êtes donc le responsable de la petite bande, et tout le monde compte sur vous pour que ça se passe bien.

Prendre la mer, c’est être humble, et ne pas croire que rien ne peut nous arriver. C’est d’ailleurs comme cela qu’arrivent les ennuis !
Donc je me propose de faire un petit point sur choses qui me semblent indispensables d’anticiper, ou sur la vigilance quotidienne à appliquer.

  • les anneaux brisés
  • la bôme
  • l’utilisation des winch
  • les baignades
  • la pêche et la ciguatera
  • les déplacements à bord (compter ses équipiers)
  • la cuisine en mer ( eau bouillante- frigo – portes )
  • l’observation nuages
  • boire ou conduire il faut choisir
  • les rames dans l’annexe

LES ANNEAUX BRISÉS

Anneau brisé

Dès que vous monter à bord de votre bateau, vous faites généralement une inspection visuel rapide. Pendant ce tour checkez tous les anneaux brisés qui doivent bloquer les filières.
Ce petit truc ridicule, s’il est bien à sa place, peut sauver des vies…. sinon c’est l’inverse… son absence pourrait bien vous couter un homme à la mer !

“Quand je prends un bateau, une fois sur deux , il manque des anneaux brisés dans les filières”

François moniteur croisière habitable

La voile c’est ANTICIPER . Prévenir les accidents avant qu’ils ne se produisent c’est mieux que de devoir agir dans l’urgence sous stress.

LA BÔME

C’est cet espar horizontal, qui tient la grand voile, qui lors des empannages surtout, est dangereux ( ou quand nathalie est à la barre…blablabla….et BOUM !!! oh !

  • personne ne doit stationner sur la trajectoire de la bôme

même sous pilote, ou avec un bon marin ( qui n’est pas impassible à la distraction ) personne ne doit se tenir sur la trajectoire de la bôme. C’est risqué ! et en navigation on doit éviter de prendre des risques inutiles

  • Lors de l’empannage ATTENTION – risque maximal

Lors d’un empannage il est clairement établi qu’aucune tête ne doit dépasser. Aucun déplacement n’est toléré tant que la manoeuvre n’est pas terminée ( reprise de cap, voiles réglées, barreur attentif )

  • Navigation au vent arrière à partir de 160°

C’est peut être là que c’est le plus dangereux. Après 1h de navigation sous cette allure, le barreur fatigue, l’équipage novice se déplace…Etc… une vague mal prise, un barreur distrait et c’est l’empannage sauvage, imprévu (juste quand philippe revient de sa sieste dans le trampoline, le torse rouge écarlate) et PLOUF ! bon c’est pas grave c’est philippe, mais ça aurait pu être nathalie !
Certains préconisent la retenue de bôme, pour éviter la casse du vit de mulet, et que philippe ne tombe à l’eau. Ça peut être une solution ( encore faut il qu’il soit bien positionné)
Ci-dessous une idée de frein de bôme

LES WINCHS

Les winchs sont des poulies très puissantes qui permettent de régler les voiles. Ils peuvent constituer un danger ( pour les doigts ) s’ils sont mal utilisés. Voir article : “La bonne utilisation des winchs”

LES BAIGNADES

Arrivé au mouillage…. la baignade s’impose bien souvent. Pour que celle-ci se déroule bien voici quelques recommandations :

  • 1- DEMANDER l’autorisation au chef de bord
  • Attendre que les moteurs soient éteints avant de plonger
  • Vérifier que l’échelle de bain soit bien déployée
  • Vérifier qu’il n’y a pas un fort courant
  • Nager en groupe de 2 ou 3 pers ( auto-surveillance )
  • Nager avec une bouée de signalisation ( ou une frite…)
  • S’il y a de jeunes enfants, ou des personnes agées, il peut être utile, avec des aussières et des pare-battage de constituer une petite zone de sécurité à l’arrière du bateau.
Barbuda-croisiere-catamaran

PECHE & CIGUATERA

Aux Antilles tous les poissons ne se mangent pas ( Baracoudas, carangues jaunes….) car ils sont infectés par une toxine toxique pour l’humain : LA CIGUATERA. En conséquence , je vous recommande de vérifier la liste des poissons comestibles si vous désirez pécher.

Certains poissons sont très gros, Espadon, Marlin, Dorade Coriphène…etc.. ils sont très puissants et la peche est sportive. Quand vous remonter un poisson, soyez prêt au combat, ou prêt à lacher. Ne laisser pas les jeunes enfants remonter la ligne seul. Au moment de faire monter le poisson dans le bateau, soyez bien en appuis et vigilant à l’hameçon et au dents du poisson.

LES DEPLACEMENTS en navigation

“Un main pour soi, une main pour le bateau” disait un grand monsieur…. qui a fini à l’eau !!! Il s’agit d’Eric Tabarly (RIP).

Le bateau , par ses mouvements peut surprendre votre équilibre. Pensez TOUJOURS à vous tenir fermement aux mains courantes.
Surveillez les enfants lors de leurs déplacements.
Les jeunes enfants doivent porter un gilet et les plus jeunes doivent être raccordés à une longe. Interdire la sortie du cockpit sans la présence d’un adulte.

Sur les catamarans modernes, les postes de barre sont placés à tribord ou à babord…. En fonction de cela, privilégiez les déplacements du même coté de la barre comme cela le barreur aura toujours l’oeil sur la personne….. de l’autre coté ce n’est pas visible, et la chute peut être inaperçue….(interdisez l’autre coté).

LA CUISINE EN MER

Même si cela est possible de cuisiner en mer, cette opération peut provoquer des accidents, surtout si de l’eau bouillante est sur le feu !!! un mouvement brutal du bateau et c’est le drame. Soyez très vigilant.
En croisière cotière, d’ile en ile, il est préférable d’anticiper les moments de cuisine: sur la mer plate, ou mieux au mouillage avant de partir.

Les portes de frigo, ou pire les capots de frigo, sont dangereux ( un ami a eu un client qui a perdu une phalange )

LES NUAGES

Vous êtes en mer il fait beau, 20 nds, ciels dégagé, le bateau avance bien depuis 3h…. c’est le bonheur, tout le monde se détend et pense que la navigation c’est vraiment cool…le skipper en profite pour faire la sieste….Mais attention la météo change vite parfois !! Pour cela il est indispensable que la personne qui est de veille soit bien attentive sur l’évolution nuageuse….. Dés l’apparition d’un beau gros nuage ( plus il est foncé plus c’est pire ) il faut envisager la réduction de la toile ( c’est le moment de réveiller le skipper ) ….. c’est du vécu !! Faire de la voile c’est OBSERVER l’environnement et ANTICIPER !

BOIRE OU CONDUIRE ….

Il est tentant de boire l’apéro et re-boire l’apéro…. Il est tentant de se rafraichir avec une , deux bieèrres voire trrroiiis…..en vacances , on se détend…. Mais sur un bateau, l’équilibre est essentiel, et la capacité de réaction et de jugement aussi….. En buvant vous risquez des erreurs fatales…gardez les excès pour le mouillage quand vous êtes sur que vous ne bougerez plus jusqu’au lendemain.

LES RAMES…

Bien souvent quand on a besoin des rames , on s’aperçoit qu’on les a laissé dans le coffre du cockpit !!!

Les moteurs hors bord sont capricieux parfois, la panne est vite arrivée….. si le vent ou le courant est fort.. l’annexe peut vite se faire emporter… et ne croyez pas qu’un bon nageur arrivera à remorquer la frêle embarcation en panne grâce à ses grands pieds palmés !! Ne partez jamais sans les rames et jamais sans avoir contrôler le niveau d’essence dans la nourrice !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit us on Google+