Actualités

Découvrez nos dernières croisières dans les Antilles, les dernières infos sur les bateaux, l'actualité des croisières aux Antilles, les bons plans....etc...

Partir vivre sur un voilier

28 août 2019 - Ecole de croisière guadeloupe - , , ,

En cours d’écriture… ce n’est pas terminé

  • Changer de vie… Pourquoi ?
  • Faire des listes
  • Un outil pour s’organiser
  • L’apprentissage ou le perfectionnement en voile
  • Catamaran ou monocoque ?
  • Apprentissage

Changer de vie …Pourquoi ?

Pourquoi partir ?
Trop de pression au travail ? Un travail qui ne satisfait plus nos attentes, on ne s’épanouit plus ? Les enfants sont encore jeunes et ça leur fera une belle expérience de famille ? Nous ne vivons qu’une seule fois et l’avenir climatique, social, mondial semble être à un stade critique alors ne faut-il pas en profiter tant qu’on peut ?

Le changement , l’inconnu fait peur, et c’est peut être pur cela que vous lisez cet article… et puis vos proches vous font douter ils vous considèrent comme inconscients et déraisonnables, alors que d’autres vous encouragent…. Que faire ?


Il faut du courage et de l’organisation, puis des compétences pour partir en bateau….. Il faut donc bien lister les étapes et surtout se fixer des dates butoires. Ca n’ira pas tout simplement, nombreuses seront les moments de doute de démotivation…. mais il ne faut pas abandonner car il y a des solutions à tout ( sinon c’est qu’il n’y a pas de problèmes ) alors courage, organisation et persévérance….. On commence par quoi ?

1- Faire des listes.

Si vous en êtes au début, je vous conseille d’ouvrir un cahier et d’écrire tout ce qui vous passe par la tête, tout ce qui vous semblera utile pour votre organisation. Par exemple:

  • De quel budget disposons nous ?
  • Sur quels revenus pouvons nous compter ? locatif…
  • Suis je assez compétents en voile ? en technique: mécanique, voilerie, électricité, peche à la traine… ?
  • Catamaran ou monocoque ? quel programme de navigation envisageons nous , tour du monde, méditerranée, caraibes?
  • Date de départ ? dates de retour ?
  • Si ça nous plait pas… quel sera le plan B ?

Bref, vous avez surement des tonnes de questions !!

Ensuite il s’agira de les organiser par catégorie : Finance, Voile, … et puis sous catégories

Un outil pour s’organiser


Afin de vous aider je vous conseille un outil merveilleux… !!! un outil gratuit, open source, concurrent à Google : Framaboard. Cet outil vous permettra d’organiser vos actions, de façon collaborative. Ainsi en couple vous pouvez y réfléchir chacun de votre coté et agir de façon autonome.
Vous construirez ainsi une TIME LINE ou graphique de GANTT pour avoir une vision précise de votre échéancier…

L’apprentissage ou le perfectionnement en voile

Je vais commencer par ce qui vous prendra le plus de temps..à savoir l’acquisition de compétences nautiques, car comme le permis de conduire, ce n’est pas le papier qui fait le bon conducteur, mais l’expérience.

Il faut donc commencer tout de suite, surtout pour les débutants !!

Pas besoin de commencer par l’optimist, le dériveur…passons directement au vrai support. Le projet doit se concrétiser rapidement au risque de l’abandonner par perte de la motivation. Donc , vous avez surement une petite idée du genre de bateau…? peut-être… peut-être pas ! Alors …

Catamaran ou monoque

Ce choix sera déterminé par plusieurs facteurs. Et je baserai mes observations sur les catamarans de grandes séries, sur les modèles les plus communs et les plus abordables financièrement.

  • Le coût
  • Le projet de navigation
  • Le confort

Le coût:
Le catamaran sera toujours plus cher qu’un mono de même taille et de même année. Au début du projet, lors de l’étape des listes… vous choisirez surement d’un point de vue affectif…peut être un catamaran… puis la raison risque de revenir à votre souvenir en abordant la globalité des dépenses d’achat et d’entretien d’un voilier ! Si la finance n’est pas un trop gros problème pour vous… c’est parfait !
A l’achat un catamaran sera plus cher, mais à l’entretien aussi !
– 2 moteurs déjà ! double entretien, double problème…
– 2 coques : Carénage + long + plus de produits
– Places à quai : Plus large donc plus cher
– Plus lourd et plus de résistance à l’avancement : en dessous de 12 nds => moteur ( au risque de se trainer à 3 nds ). Navigation face au vent ou à 30° du vent => moteur. Donc plus de consommation de gasoil et X 2 moteurs….
– Assurance : Je ne sais pas..??

Le projet de navigation :
C’est un peu comme une voiture… si on habite en Guadeloupe, un 4X4 est préférable à une Férrari. Pour le choix du voilier c’est pareil. Si votre projet c’est de naviguer 1-2 ou 3 ans dans les caraïbes ( voire y vivre ) alors je conseillerai le catamaran. Mais si c’est un tour du monde en 2 ans, je conseille un monocoque. Pourquoi ?
Il faut savoir qu’un catamaran ( ce n’est pas un voilier, c’est un appartement ) ne remonte pas très bien au vent. C’est à dire que si vous devez rejoindre un mouillage, une destination qui est face au vent, vous allez devoir faire des virements de bords. Là ou un mono remonte à 30° du vent ( environ ) un cata lui remonte à 50° ( ça dépend des conditions et du modèle, mais c’est une moyenne ). Vous mettrez donc énormément de + de temps si vous voulez le faire à la voile ! rapidement vous abandonnerez pour faire du moteur.
Un monocoque: c’est un voilier :-) Ils remontent à 30° du vent facilement. Dans les conditions légères de 8 à 10 nds, un voilier peut naviguer agréablement.
Aux Antilles le vent est presque toujours perpendiculaire aux iles ( du NE au SE), donc même si l’on fait du près ( trop souvent ) on ne fait que très peu de virements de bord. Aux Antilles, il fait chaud et l’on vit beaucoup à l’extérieur, dans le cockpit, sur le trampoline… Un catamaran est parfait pour ce projet ( si c’était mon projet, je choisirai un catamaran ).
Sur un tour du monde, on rencontrera des conditions variables du portant au près, bien qu’en partant dans le bons sens on est sensé être toujours portant ( en théorie… mais en Théorie tout est possible !)

Donc il y aura à faire un choix ! Ce choix se peaufinera avec votre expérience de navigation… pas de panique. Mais n’écartez pas la solution du monocoque ! Donc …. exercez vous aussi bien sur un catamaran qu’un monocoque pour vous aider à choisir votre support .

Le confort :
Pour la même taille un catamaran offre :
– une plus grande surface de vie… c’est bien !
– plus de stabilité au mouillage…. c’est vraiment bien !! En navigation.. ça bouge ! (et je trouve que c’est moins agréable que le mono)
– une capacité de chargement plus importante ( à condition de bien équilibrer les poids )
– sous la pluie ou sous le soleil, le catamaran offre plus de protection
– les derniers modèles offrent beaucoup de luminosité surtout dans les cabines, généralement plus sombres.
– Les cabines sont aussi généralement mieux ventilées et offrent des volumes beaucoup plus agréables par rapport aux monocoques
– Le carré est à hauteur du cockpit ( pas d’escalier ) il offre une vue panoramique
– Les cuisines orientées vers le cockpit offrent aussi plus de convivialité.
-…
La dernière génération de monocoque a élargi les cockpits. Ils sont maintenant bien spacieux et avec les winches électriques c’est moins gênant pour les manoeuvres. Un effort de luminosité et de ventilation est aussi à apprécier sur les dernières générations.
De plus on aura toujours beaucoup plus de plaisir à naviguer ( plus de sensation de barre ) avec un mono qu’avec un catamaran.

Enfin question sécurité, un catamaran est aussi stable à l’envers qu’à l’endroit. Une fois retourné, il y reste ! Un monocoque , devrait normalement grâce à sa quille et son lest se retourner pour se remettre dans ses lignes . Un catamaran a, lui, 2 moteurs donc si l’un tombe en panne on a toujours un deuxième pour rejoindre le port le plus proche ..


Apprentissage


Un débutant saura diriger un bateau et faire ses premières sorties seuls au bout de 4-5 semaines de stages. ( en général )
A ce stade il commencera par :
– des navigations avec un équipage jeune, dynamique et prêt à le seconder ( partir avec des équipiers confirmés serait top )
– une météo favorable ( max 4 beaufort )
– naviguer dans une zone connue, un bassin de navigation qu’il connait bien pour déjà y avoir navigué plusieurs fois. Ceci lui permettra de se concentrer plus sur les manoeuvres, son équipage, l’observation de la météo…. sans oublier de regarder les cartes !!! ( retenez que c’est quand on commence à être trop sur de soi que les premières erreurs arrivent ! )

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit us on Google+