Actualités

Découvrez nos dernières croisières dans les Antilles, les dernières infos sur les bateaux, l'actualité des croisières aux Antilles, les bons plans....etc...

Croisière aux Baléares avec skipper

6 octobre 2015 - Promotion - , , , , ,

Las-Covas- MinorcaRécit de la croisière aux Baléares avec skipper

Le projet débute en Février avec Alex qui me demande d’organiser une croisière aux Baléares avec skipper sur le Lagoon 39. Ils désirent apprendre à manoeuvrer, dans l’objectif, d’un jour acquérir un bateau. Ils sont 4, 2 couples. Pour réduire les frais nous cherchons ensemble un autre couple pour compléter le bateau. Chose faite fin juin, presqu’au dernier moment !  Nous serons donc 6 pour ce stage de voile. Mes nouveaux invités seraient bien heureux, un jour, d’acquérir un cata pour découvrir la vie de nomade des mers, ou aller vivre aux Antilles, à bord d’un bateau….alors allons y, il va y avoir de la manœuvre…

Le lagoon 39 est neuf, prêté par mon ami Jean-Pierre. C’est un catamaran de 12 m version propriétaire, équipé d’un Code Zéro rouge !  3 cabines doubles pour mes hôtes et la pointe avant pour moi, 2 frigo ( un pour manger, un pour boire ) . Pour jouer dans les mouillages nous disposons d’un kayak double gonflable.

 

 

La destination:

Les Baléares – A la demande d’Alex nous embarquerons à Minorque pour aller jusqu’à Palma à Majorque. Le séjour sera d’une semaine. Ci dessous la carte de notre périple.

parcours baléaresJOUR 1: 15/08  De Port Mahon à Las Covas
Le rendez-vous est fixé sur le ponton Gasoil de port Mahon. L’accès à quai est difficile (c’est réservé pour les habitués) et c’est cher !! 187€ la journée pour un catamaran de 12m.
J’embarque les sacs sous une pluie diluvienne. Je repars au mouillage en face pendant que l’équipage va faire les courses. On est le 15/08, le super marché ne livre pas !! il faut descendre et remonter les caddies. On ne va pas manquer de soif, la semaine s’annonce arrosée. Les courses sont faites, tout est OK on part vite fait prendre l’apéro dinatoire au mouillage dans une crique bien abritée entre les remparts du fort de la MOLA.
1 heure plus tard nous levons l’ancre pour nous rendre au fabuleux mouillage de las COVAS. L’opération de mouillage au raz des cailloux prend un peu de temps, mais je veux être sur de ne pas bouger d’un centimetre, je tisse une toile d’araignée. Ensuite nous descendons le kayak, et c’est après midi baignade, balade et photos... La nuit sera paisible

Covas3Las-Covas- Minorca

JOUR 2: 16/08 de COVAS à EN PORTER
Lors de l’apéro de la veille, j’ai éveillé certaines fibres festives chez mes hôtes. Nous avons décidés de stopper dans la crique suivante pour profiter de la plus belle boite du monde, aménagée dans la falaise http://www.covadenxoroi.com/
Nous prenons donc notre temps ce matin pour profiter de cet endroit magnifique. Après le repas nous levons l’ancre, enfin les ancres…. 2 milles plus tard nous sommes arrivés à Cala En Porter. Une plage archi bondée, un mouillage dans le sable avec une bonne tenue ( Heureusement ). Les Mojito aidant, nous voilà en train de danser sur le roof comme des ados ! En fin de journée nous nous préparons pour aller prendre l’apéro dans cette discothèque. L’entrée est payante et très fréquentée, par chance nous tombons dans le bon créneau, une dizaine de personnes devant nous et nous sommes suffisamment bien habillés. Ouf, car il y a quelques côtes ! Le retour de nuit au bateau s’annonce folklorique !! effectivement la mer s’est levée et rentre en plein dans le mouillage. Les vagues déferlent sur la plage. J’emmène le premier groupe de 3 au bateau et l’annexe débloque, le moteur refuse de démarrer ! Je ramène les autres à l’ancienne, à la rame. La nuit sera super pénible pour tout le monde !

Cala-en-porter

 

JOUR 3: 17/08 de EN PORTER à SANTANDRIA ( près de Ciutadella)
Au petit matin je décide de partir, la mer s’est un peu calmée, mais c’est pas le top. En plus on est à l’ombre. On sera mieux en mer au soleil pour le petit dejeuner. On met le Code zéro et on glisse à entre 3 et 4 nds. On longe la côte et on admire les belles falaises. Vers 10.45 on mouille devant la belle Cala de MACARELITITA. On n’est pas nombreux . A peine mouillé un gros grain orageux nous surprend. On prépare le repas. Pas de volontaire pour le bain, étrange ! Nous levons l’ancre vers 13.45 en direction de Ciutadella. Le soleil est revenu avec 20nds de vent apparent, sous GV et Génois on avance tranquillement à 5 nds en jouant à la belotte. 15h Empannage à la pointe de minorque. 17h nous manœuvrons dans la Cala SANTANDRIA. Mes hôtes descendent à terre pour visiter Ciutadella, j’en profite pour checker l’annexe, mais la bougie semble morte, et je n’ai pas de spare !

Macarella

JOUR 4: 18/08 de Minorque à PORTO COLOM
7.30 fin du petit déjeuner, on met le cap sur Majorca. Le vent de 12 noeuds m’invite à mettre le code ZERO. On glisse bien. Le ciel change et se colore de gris, on avance à 6 nds, le vent monte. Je roule le code Zero rapidement. 10h, je prends un ris, l’orage approche et éclate autour de nous. On prend de bonnes claques, il pleut fort, on ne voit plus grand chose. 11h  fin des intempéries, mais la mer est agitée. 13.30 nous sommes bien heureux d’arriver à Puerto Christo, mais le port est plein et il n’y pas pas de possibilité de mouillage dans la baie. Je décide de pousser jusqu’au prochain abris Porto Colom. 15h40 l’équipe du port nous attribue une bouée à 32 € la nuit. La baie est immense tous les bateaux sont là pour s’abriter de la mer et du vent d’Est Sud Est annoncé. Nous descendons à terre. Je tente la mission bougie, je parcours la ville pendant 2 heures, à pieds. Mais c’est peine perdue, personne n’a mon modèle de bougie !
On essaye de bidouiller notre bougie et je fini par la casser! Comme ça c’est clair, on n’a plus de moteur.

Manoeuvres sur le code zero

JOUR 5: 19/08 de Porto Colom à Mitjana
10h30, nous allons à quai pour faire le plein d’eau, c’est compris dans la location de la bouée. On tente une dernière fois un dernier magasin de bougies…. mais c’est sans succès. A 11h30 nous sommes dehors GV  hissée, Code 0 envoyé nous filons 5 nds avec un vent de NE de 12 nds. Mon équipage est au point, les manœuvres sont bien synchronisées.
A 12h30 nous arrivons dans la Cala MITJANA…. Magnifique ! il reste une petite place pour nous. Equipiers à l’eau pour l’amarrage, les noeuds de chaises fonctionnent bien maintenant, la manoeuvre est plus rapide. Nos voisins sont des espagnols sur un cata. Je contrôle également leur amarrage, car le danger vient aussi des autres…. Je fais bien, ce cata a juste posé son ancre au sol et n’est pas amarré par l’arrière, mais cela ne le gène pas jusqu’à ce que je lui mette le doute! finalement il va mieux s’amarrer, mais il prend son bout d’annexe dans son hélice…. De notre coté on ramène tous les pare-battages sur tribord, il se rapproche dangereusement de nous. Au bout de 30 min, il me demande de l’aide.
La crique est magnifique, nous descendons nous ballader à terre. C’est une immense propriété privée. Tout les autre bateaux partent en fin de journée, nous sommes seuls pour la nuit !

Cala-mitjana-Majorque

JOUR 6: 20/08 de Mitjana à Sant Jordi
9.45 nous quittons notre petit paradis, sans vent nous longeons la côte et faisons la visite des criques.
– Porto Petro : bouées de mouillage, pour petits bateaux, pas possible
– Cala Figuera : bouées, c’est plein et c’est moche
– Cala S’almonia : Magnifique !! je ne savais pas si l’on pouvait s’arreter devant cette baie, mais si c’est possible. Ce n’est pas abrité mais on ne compte pas y dormir. On saute à l’eau, mais comme toute la cote de Mallorca, il y a plein de détritus de plastique en suspension ! quel horreur !
Après notre repas, on leve l’ancre à 14.15, empannage à 17.20 et mouillage à SANT JORDI à 18H. On recherche un restaurant, mais c’est pas possible. Tanpis on assite à un superbe couché de soleil rouge !

Cala s'Almonia Cala S'Almonia

JOUR 7: 21/08 Sant Jordi à el Arenal
8.30 je mets les moteurs en marche, je prends l’option petit dej en mer, car j’ai bien envie de profiter d’une dernière belle crique : La Calla PI.  A 10H , on s’installe à coté d’un mono, qui n’apprécie guère notre venue ( ça se voit à la tête de la dame !) tanpis nous on jette l’ancre…. un autre nous interpelle, il a peur que notre ancre accroche la sienne, mais on a bien vu où elle est, il y a de la marge. Il peste un peu et décide de venir voir par lui même. Nous on est bien ! laissons les faire la tête !  je fais la vaisselle tranquillement quand une délégation de mon équipage partie en balade vient me chercher pour boire un cocktail on the beach… ça ne se refuse pas ! La plage est sympa mais archi bondée…. Les Baléares c’est beau mais en bateau c’est bien mieux.
On revient manger à bord et à 15.15 on part direction la baie de palma de mallorca. GV et Code zero en place on s’ammuse à empanner en razant la côte.
18.15 nous mouillons à EL ARENAL. On capte le wifi du bateau, la ville semble bien touristique, on devrait trouver un restau sympa… Après une petite balade en ville ( effectivement c’est très touristique ) rempli de jeunes qui achètent de la bière… Nous trouvons un petit restau sympa, où pour changer nous dégustons un mojito , suivi d’une paella… hum. Certains auraient bien fini en boite, ça doit se trouver facilement dans le coin….. Mais ayant le convoyage retour vers Rosas le lendemain avec 30h de navigation, je préfère , personnellement profiter d’une bonne nuit. Finalement on rentre tous au bateau.

Cala-PI-MajorqueMajorque-cala-pi

JOUR 8: 22/08 El Arenal => Rosas
La matinée est consacrée au rangement et nettoyage du bateau. Vers 10h nous faisons le plein de Gasoil ( 70€ ) et disons au revoir à toute l’équipe. Richard et moi repartons dans la foulée pour ramener le bateau à son port d’attache. Je ne veux pas trainer car il y a une fenêtre météo intéressante mais courte. Le convoyage retour se passe à merveille, nous mettons 30h, bien aidé par le moteur, mais il etait nécessaire d’appuyer un peu. 30heures après vers 18h nous sommes à quai à ROSAS. Convoyage très agréable direct vent portant, sans pluie, sans vagues, sans orage… quelques heures plus tard le vent tournait et la tramontane violent tombait. ( il y a eu de forts dégâts à terre. Je ne regrette pas d’avoir appuyé au moteur )

 

Galerie photos:

 

Maintenant, si vous aussi vous souhaitez organiser un stage de voile aux Baléares sur ce beau Lagoon 39, contactez moi

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit us on Google+